La Cascade Paradis est la plus belle cascade de la commune de Vieux Habitants. Elle est géologiquement remarquable par la configuration de son bassin. En effet, une partie de la paroi entourant son bassin est ornée par de belles orgues basaltiques (colonnes basaltiques).

Elle est située sur la ravine Paradis qui se déverse dans la Grande-Rivière.

La visite de cette cascade permet donc aussi la découverte de la Grande-Rivière de Vieux-Habitants, l'une des plus belles rivières de La Guadeloupe.

La randonnée se déroule entièrement dans le Parc National de Guadeloupe.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

Cascade Paradis avec ses orgues basaltiques

 

Paramètres :

niveau = facile, distance = 4 km, aller-retour

dénivelé : 100 m, durée = 2h aller-retour, balisage : sans

point de vigilance : Vérifier la météo et le niveau de la rivière, car il faut traverser deux fois la Grande Rivière de Vieux-Habitants .

A visiter de préférence le matin pour bénéficier du meilleur ensoleillement.

 

Descriptif

A partir du bourg de Vieux-Habitants, prendre la direction de La Grivelière, la Maison du Café. Poursuivre sur environ 200m après l'entrée de La Grivelère pour atteindre une prairie sur laquelle il est possible de laisser sa voiture. Il y a environ 6 km d'une route étroite et sineuse entre le bourg et la Grivelière. Après la Grivelière, la route est très dégradée, il faut donc y aller doucement.

Prairie Parking

 

A proximité du point de départ un arbre impressionnant avec une grosse liane.

 

Du même coté nous avons vu une sauterelle peu commune, Xerophyllopteryx fumosae

Sauterelle. Xerophyllopteryx fumosae

 

et une belle chenille du papillon Gonodonta sp.

chenille du papillon Gonodonta sp

 

Sur les arbres, de nombreuses plantes épyphites se développent comme cet ananas bois qui porte une grosse fleur.

 

Peu après le départ, sur le bord de la route un immense abricotier pays, Mammea americana.

Abricotier Pays Mammea americana

 

Abricotier pays, Mammea americana, en fleur.

Abricotier pays Mammea americana.

 

Un peu plus loin, toujours sur la droite de la route, un grand arbre Ylang-ylang, Cananga odorata, déploie ses longues branches avec des grappes de fleurs jaunes odorantes.

Ylang-ylang, Cananga odorata

 

Le long de la route sur la gauche, il y a des plantations d'agrumes. Ce mandarinier, Citrus reticulata, par exemple porte ses fruits en novembre décembre. Cependant l'exploitation semble maintenant laissée à l'abandon.

mandarinier, Citrus reticulata

 

Environ, 600m après le départ il faut se mouiller les pieds une première fois pour passer le gué sur la ravine La Ruse (appelée aussi ravine Auphrant ou ravine aux Foins).

Gué sur la ravine La Ruse

 

Sur la gauche de la route nous découvrons une plante étonnante avec des petites fleurs blanches faisant penser à des flocons de neige (Photo en décembre), Alternanthera brasiliana.

 

Encore sur la gauche de la route et sur le bord de la Grande Rivière un chantier de découpage de feuille de siguines blanches par des fourmis coupe-feuille, appelées aussi fourmis manioc ou champignonniste, Acromyrmex octospinosus.

Fourmis manioc, Acromyrmex octospinosus

 

Les fourmis pratiquent l'entraide pour certaines opérations délicates.

Fourmis manioc, Acromyrmex octospinosus

 

De l'autre coté de la route des bégonias, Begonia obliqua, en fleur.

Begonia obliqua

 

Plus loin, sur une petite ravine, qui suinte sur la droite de la route, nous découvrons ce crabe cirique de rivière, Guinotia dentata.

 

crabe cirique de rivière, Guinotia dentata

 

Sur la gauche, ce paysage avec des arbres géants au premier plan, fromager-mapou ou balsa, Ochroma pyramidale.

balsa, Ochroma pyramidale

 

Une vue plus rapprochée des branches de ce balsa, dont le bois très léger est utilisé pour la fabrication des maquettes.

balsa, Ochroma pyramidale

 

Environ 900m après le passage du gué de la ravine La Ruse et juste une centaine de mètres avant le barrage, nous apercevons, sur la Grande Rivière, un plan d'eau calme qui est très agréable pour une baignade.

 

Avant d'arriver au barrage, nous remarquons cette belle fleur rouge : Panache d'officier, Pachystachys spicata.

Panache d'officier, Pachystachys spicata

 

Et encore des fourmis manioc ou découpe feuille mais découpant cette fois un fruit, une orange amère.

 

Et aussi, ce petit escargot qui découpe sa feuille.

 

Un panneau indique la durée de différentes traces qui ont une partie de sentier commun après le barrage et que nous allons emprunter sur environ 500m.

 

Nous voici devant le barrage, qui est une prise d'eau, sur la Grande-Rivière de Vieux-Habitants. Pour traverser la rivière, il faut contourner le mur du barrage par le bas et remonter jusqu'à la crête du barrage en s'aggripant au mur. La traversée se fait en avançant doucement sur la crête. Il est évident que l'exercice n'est possible que si le niveau d'eau n'est pas trop important (jusqu'à mi-mollet). De même, il vaut mieux éviter de traverser, et donc renoncer à la balade, si des pluies sont annoncées sur les montagnes de la Basse-Terre par la méteo, car dans ce cas le niveau de l'eau peut monter très vite.

 

barrage  sur la Grande-Rivière de Vieux-Habitants

 

De l'autre coté, nous aboutissons sur une plateforme. Le sentier démarre à droite de la roche située sur la gauche de l'image.

 

Depuis la plateforme, nous avons face à nous un jardin créole. Nous distinguons un roucou, Bixa orellana, avec ses capsules rouges qui contiennent des graines dont la pulpe sert à préparer des colorants alimentaires.

Jardin Créole

 

Une vue du sentier que nous parcourons, avec de la fougère et des bambous.

Sentier avec fougère et bambous

 

Sur la droite du sentier une vue sur la Grande-Rivière.

Grande Rivière de Vieux Habitants

 

Sur le sentier, une belle rencontre avec un papillon Nymphale du figuier, Marpesia petreus damicorum, peu commun.

Nymphale du figuier, Marpesia petreus damicorum

 

Le sentier se poursuit maintenant dans la forêt.

 

Bientôt, sur notre droite, en approchant par un accès à la rivière, nous apercevons de l'autre coté de la Grande Rivière l'embouchure de la ravine Paradis. Certains randonneurs accèdent à la ravine Paradis en traversant la Grande Rivière à ce niveau. Dans cette option il faut accepter de passer avec de l'eau jusque la poitrine et ensuite remonter dans la ravine. Nous préférons une autre option plus facile, en reprenant le sentier et en gardant la Grande-Rivière sur la droite.

 

Environ 100m plus loin, nous apercevons de l'autre coté de la Grande-Rivière une succession de roches organisées comme un "chemin pavé" qui descend jusqu'à l'entrée de la ravine Paradis. C'est à partir de ce niveau de la rivière qu'il faut rechercher un passage plus calme pour traverser.

 

Ici il devient possible de traverser avec un niveau d'eau qui restera au dessous des genoux. En traversant là, nous aboutissons sur le début du "chemin pavé". Il faut maintenant s'engager sur ce chemin en allant vers l'aval de la rivière et rechercher sur la gauche un petit sentier qui entre dans la forêt une dizaine de mètres avant l'embouchure de la ravine.

 

Ce sentier dans la forêt longe la ravine sur sa rive droite et aboutit rapidement à la Cascade Paradis.

Après quelques dizaines de mètres, un bassin relativement profond apparait. En descendant au niveau de ce bassin, nous apercevons au fond, la Cascade Paradis.

 

Pour atteindre le bassin de la cascade Paradis, le plus facile est de remonter et continuer sur le sentier.

Si le soleil est avec vous, vous aurez devant les yeux ce que montre cette image : une cascade, un bassin profond avec une eau cristalline de couleur émeraude qui invite à la baignade, et pour décor des orgues basaltiques. Effectivement cela ressemble au paradis !

Cascade Paradis avec ses orgues basaltiques

 

En montant un peu le long de la cascade.

Cascade Paradis avec ses orgues basaltiques

 

Une autre vue

Cascade Paradis avec ses orgues basaltiques

 

Sur cette ravine Paradis, mais aussi sur la Grande-Rivière, vous verrez cette demoiselle Argia concinna, dont le bleu devient fluo lorsqu'elle se montre au soleil.

Argia concinna

 

 

Une Argia concinna avec son exuvie juste après l'émergence.

Argia concinna avec son exuvie juste après l'émergence

 

Le retour se fait simplement en reprenant en sens inverse le chemin parcouru.

 

Après votre balade, n'hésitez pas à vous arrêter à l'Habitation La Grivelière pour tout savoir sur la production du café, du cacao, de la vanille.... et découvrir certains aspects de l'histoire de la Guadeloupe.

Habitation La Grivelière

Commentaires   

#14 AmL 01-09-2017 11:50
Merci pour la précision des explications afin d'arriver à la cascade. Les photos à l'appui sont une très bonne idée. Nous avons passé un agréable moment. Cascade Paradis de Vieux-Habitants est vraiment à faire !
Citer
#13 jean-claude 09-07-2016 12:31
Juste une petite précision. La ravine paradis est connu depuis très longtemps. Mon grand-père, mon père mes oncles y allaient pêcher et s'y baigner. Moi même cela fait plus de 30 ans que j'y vais. Il existe d'autres cascades dans la zone... Remerciez C et P Guezennec pour leur formidable travail. Repartez avec vos déchets, vos boîtes de pâtés fleury Michon que je ramasse au fond du bassin.
Citer
#12 Claude 02-01-2016 14:28
Vos descriptions sont d'une grande précision. Nous avons fait cette randonnée avec une carte dessinée sur un bout de papier et ce fut l'aventure mais avec quelle récompense! Si j'avais connu votre blog plus tôt, nous aurions eu moins d'appréhension à passer la prise d'eau par exemple.
Continuez à donner des conseils et des explications.
Citer
#11 Maya 10-08-2015 21:35
Super description et surtout superbes photos accompagnées des noms scientifiques des espèces photographiées ! merci pour ces informations :D
Citer
#10 Eddy 28-07-2015 23:27
Bonjour,

Attention...

Le dernier panneau indiquant le bassin tiens avec des lianes, il est donc parfois invisible ou complètement retourné.

( bien faire le tour du poteau)
ça vous évitera de vous retrouver à la passerelle ... ;-)
Citer
#9 pito 20-05-2015 22:00
après la ravine Paradis, en suivant la Grande Rivière sur encore 1km environ, on trouve sur la rive gauche la ravine Tonton; il y a une jolie cascade avec bassin de baignade en remontant cette ravine pendant 15 minutes.
Citer
#8 edmond franck 26-03-2015 15:23
Salut c totament vrai en 1995 mes frere et moi 2 jour apres se fameux cylclone nous somme partie voir les changement de la grande rivière, nous residions ds le bourg de cette commune,croyez moi il y avez des dégâts surprenant cette rivière sortie de sont lit mesurais plus de 250 metre de large mais il y avait plus surprenant a la griveliere a 1h de marche de la maison du café on decouvri se que personne vue avant nous mes frères et moi, cette casquade se jetant ds un basin suivie d'un autre peti bassin extraordinaire .le non paradis reste bien le non qu'il lui faud car c'est vraiment un paradi. Nous avons nettoyer un peu car suite a se cyclone il y avait bcp de branche d'arbre cassé bien sur a nous avion des clichés de cette decouverte il faudrai que je les retrouve dailleur .

Sincèrement il faut y aller sa vos le cou.
Citer
#7 xavier 02-03-2015 00:56
A mentionner la trace d'une phénoménale érosion consécutive au passage du cyclone Marylin en 1995 (?) : une fois franchi le captage, on s'engage dans le sentier. On a la rivière à main droite. A main gauche, la grosse tranchée naturelle à l'aplomb du jardin créole a été creusée en quelques heures ! par la crue lors du passage de ce cyclone. La rivière s'était alors ouvert un nouveau lit qu'elle a par la suite délaissé.
Sauf erreur de ma part.
Citer
#6 Coulon Guy 12-04-2014 15:23
le 12/04/2014
La cascade Paradis est désormais fléchée après la traversée de la Grande Rivière. Ca facilite les choses tout en la rendant accessible à un plus grand nombre.
Citer
#5 martin 03-03-2013 23:29
On rentre de la ballade.
C'est très beau. Un visage de la gwada a ne pas rater.
Petite route impressionnante ou le klaxon est obligatoire. C'est indique sur les panneaux..
Accueil sympa de philippe dans sa boutique nature desing. La calebasse y est reine.
Que du bonheur.
A vous de jouer.....
Citer

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public