Index de l'article

Dans les Monts Caraïbes, le sentier d'interprétation du Houëlmont permet, sur un parcours limité, de découvrir une partie de la flore caractéristique de la forêt mésophile de Guadeloupe. Ce sentier chemine à 400 m d'altitude près de l'observatoire volcanologique à Gourbeyre.

L'ONF, qui aménage et entretient les sentiers de randonnées, a développé une application mobile interactive dénommée le Sylvascope pour accompagner et informer les randonneurs tout au long de certains parcours. Chacun peut installer le Sylvascope du Houëlmont sur son smartphone et partir ainsi à la découverte de ce sentier.

Dans cet article, nous proposons un contenu complémentaire au Sylvascope sur la flore et la faune. Sur la faune, nous présentons l'étonnant longicorne, Oncideres amputator,  qui découpe les branches de certains arbres pour développer son cycle de reproduction. Nous donnons aussi quelques images du Pic de Guadeloupe, maintenant bien installé dans les Monts Caraïbes, et quelques vues des libellules qui fréquentent la mare du Houëlmont ...

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

 

Oncideres amputator femelles

 

 

Paramètres :

niveau = facile, distance de la boucle = 1,7 Km.

dénivelé : 80 m.

points de vigilance :

- Faire attention au nid d'abeilles sur le bord du sentier.

- Aller vers le point de vue avec la plus grande prudence.

 

Descriptif : 

Pour rejoindre le sentier, nous prenons la route de l'observatoire volcanologique du Houëlmont. A la fin de la montée, nous nous arrêtons et nous garons à gauche lorsque nous apercevons le portail d'entrée de l'observatoire. Le parking se trouve exactement à la sortie de la boucle du sentier. Le point de départ se situe sur la gauche du portail.

 

 

Sur le parcours vers le portail, il y a des observations intéressantes à faire des deux cotés de la route.

D'abord sur la gauche, à mi-parcours il y a un arbre Pois doux, Inga ingoides, dont des rameaux ont été coupés par le longicorne Oncideres amputator.  Voir plus de détails à la page Oncideres de cet article.

Nous avons ajouté une vignette de cet insecte sur la photo du Pois doux.

 

De chaque côté de la route nous voyons les arbres Hibiscus sp., nous en verrons également à l'intérieur de la forêt en début de sentier.

Sur la photo une fleur rajoutée en vignette.

 

Nous entrons sur le sentier par le portillon sur la gauche.

 

Après quelques dizaines de mètres, nous découvrons sur un arbre Bois Canon un plan de vanille, Vanilla planifolia, avec de vieilles gousses noires ouvertes. Etant donnée la hauteur où elles se trouvent, on peut s'interroger sur l'auteur de la fécondation.

 

Après l'entrée sous le couvert de la forêt et en contrebas des bâtiments du site de l'observatoire, nous découvrons un arbre au tronc très imposant sur la gauche du sentier.

 

Sur la droite nous remarquons un abricotier bâtard ou bois-l'onguent, Garcinia humilis, avec de beaux fruits jaunes. Voir plus de détails sur la page Flore.

 

Peu après nous arrivons sur la borne 1 du Sylvascope - La Siguine Blanche, Philodendron giganteum.

 

Ensuite, nous débouchons sur un agréable sentier bordé par de beaux arbres. Beaucoup de Bois d'inde aux troncs remarquables. Sur la gauche du sentier, il y a également d'imposants gommiers rouges.

 

Ce joli tronc de Bois d'inde est encadré par 2 troncs sombres de Bois Négresse, Diospyros revoluta.

 

Un tronc remarquable de Bois Négresse, Diospyros revoluta, avec l'écorce aux couleurs vertes. Voir plus d'informations sur la page Bois Négresse de cet article.

 

Sur cette partie il convient de surveiller la droite du sentier, car en bas du tronc d'un gros arbre un essaim d'abeilles s'est installé dans une crevasse. Il est conseillé de contourner l'arbre à une certaine distance. La photo est prise en regardant en arrière, ce qui signifie que le nid ne se voit pas dans le sens de la marche.

 

Le Pic de la Guadeloupe, Melanerpes herminieri, à la recherche d'insectes.

 

Borne 2 : un Lépini, Zanthoxylum  sp., au milieu au fond de la photo.

 

Juste après, nous amorçons la descente en escalier vers le canon.

 

Sur la droite dans le virage, un arbre endémique des Petites Antilles, le "Quinquina piton" Exostema sanctae-luciae, facile à repérer seulement en période de floraison. Il y a d'autres pieds au bord du sentier sur les 2 ou 300m qui suivent.

 

Juste en face, le canon qui pointait sur le fort Delgrès.

 

Un premier pont aménagé permet de franchir une ravine.

 

A la sortie du pont, la borne 4 avec le Raisinier grandes feuilles, Coccoloba pubescens.

 

Peu après, la borne 5 avec le Mahogany Grande Feuille, Swietenia macrophylla. Le sentier traverse une plantation de Mahogany Grande Feuille.

.

Un peu plus loin, en quittant le sentier sur la droite et à travers un rideau de végétation, nous découvrons une vue panoramique sur la ville de Basse-Terre et son littoral. Le point de vue gagnerait à être dégagé de quelques branches pour le plaisir des randonneurs.

Il convient d'approcher de ce point de vue avec la plus grande prudence car nous arrivons sur d'énormes rochers avec des à-pics très importants et dangereux.

 

En zoomant, nous apercevons clairement le Fort Delgrès qui semble bien à portée de canon.

 

En revenant sur le sentier, un nouveau pont sur une deuxième ravine.

 

Et nous arrivons à la borne 6 : Acajou blanc, Simarouba amara,.

 

Plus loin, nous sommes surpris de découvrir l'Herbe à pique en fleur, Neurolaena lobata, plante médicinale. Le laboratoire Guadeloupéen Phytobôkaz l'utilise pour fabriquer certains produits.

 

Arbre Bois d'Ail en fleur, Cassipourea guianensis. Voir plus de détails sur la page Flore.

Bois d'Ail, Cassipourea guianensis

 

Nous entamons maintenant la dernière partie de la boucle, avec dans la montée la borne 6 pour le Bois d'Inde, Pimenta racemosa. Tout près, nous remarquons une nouvelle fois le Bois Négresse, Diospyros revoluta, avec un tronc plus imposant.

 

Et enfin le Bois madame, Guettarda scabra, très commun sur d'autres parties des Monts Caraïbes.

 

Quelques dizaines de mètres plus loin nous avons la mare du Houelmont. Quelques espèces de libellules fréquentent cette mare et s'y reproduisent. Voir le détail sur la page Faune.

 

Le niveau d'eau varie fortement en fonction de la saison.

 

Au bout de la mare se trouve un arbre très imposant dont les branches recouvrent une partie de la mare. C'est un Caconnier rouge, Ormosia monosperma. Il produit de belles graines, de couleur rouge et noire, très recherchées en artisanat.

 

Après la mare, un escalier permet d'éviter les glissades sur la forte pente.

 

Au croisement (petite boucle) nous pouvons voir sur la gauche une belle herbe poison, plante endémique de Guadeloupe, Lobelia persicifolia.

 

Après une dernière petite montée sur un sentier très élargi, nous terminons la boucle en arrivant sur la route de l'observatoire.

 

 

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public